La société de vigilance : voyeurisme, délation et haine sécuritaire

Sources principales

  • La société de vigilance   

(AUTO)SURVEILLANCE GÉNÉRALISÉE, LIBERTÉS EN DANGER | VANESSA CODACCIONI, JULIEN THÉRY

La surveillance revêt trois dimensions, explique Vanessa Codaccioni : il s’agit en premier lieu de celle des gouvernés par les gouvernants, c’est-à-dire des populations par les appareils d’État et leurs services de police et de renseignement, en second lieu de celle qui s’exerce au sein des communautés par le regard que leurs propres membres portent les uns sur les autres, et enfin en troisième lieu de celle que les gouvernés exercent sur les gouvernants. Les deux premières connaissent actuellement une très forte intensification.

Surveillance et répression, le néo-libéralisme en marche

Visioconférence de Vanessa Codaccioni et Michel Kokoreff. Organisée par la Fondation Copernic , Attac, Les amis du Monde Diplo et l’Université Populaire de Toulouse.

 

Musiques

Nolaf 

https://nolaf.bandcamp.com/releases

 

 

  •  

Bientôt

Share on facebook
Share on twitter